F.A.L.S.H

Po. Box 755 Yaounde, Cameroon
(237) 222 22 24 05
(237) 222 22 24 05

La Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines (F.A.L.S.H.) est un établissement public de l’Université de Yaoundé I. Jadis appelée Faculté des Lettres et Sciences Humaines, elle doit son actuelle dénomination de la Réforme universitaire de 1993 avec les décrets 93/027 et 93/036 du 19 janvier 1993 du Président de la République portant respectivement dispositions communes aux universités d’État et organisation administrative et académique de l’Université de Yaoundé I.

Structure administrative

La structure administrative de la FALSH comprend, outre le Doyen qui en assure la direction et la coordination de l’ensemble des Services : une Assemblée de Faculté, un Conseil de Faculté et des Services administratifs.

Le Doyen est assisté de trois vice-doyens :

  • Un vice-doyen chargé de la Programmation et du Suivi des Activités Académiques ;
  • Un vice-doyen chargé de la Scolarité, des Statistiques et du Suivi des Etudiants ;
  • Un vice-doyen chargé de la Recherche et de la Coopération.

 

Les Services administratifs sont composés de :

  • Une Division administrative et financière ;
  • Une Division des affaires académiques, de la scolarité et de la recherche.

 

Peuvent être admis à s’inscrire à la FALSH en première année d’études les Camerounais et les étrangers qui en font la demande, sans distinction d’âge, de sexe ou de religion.

Les enseignements à la FALSH se donnent sous trois formes :

  • Les cours magistraux (CM) ;
  • Les travaux dirigés (TD) ;
  • Les travaux pratiques (TP)

Livret et guide de l'étudiant

Du nouveau

Faculté des sciences

Po. Box 812 Yaounde, Cameroon
(237) 222 23 44 96
(237) 222 23 44 96

La Faculté des Sciences de l’Université de Yaoundé fut créée en juillet 1962 au sein de l’Université Fédérale du Cameroun (décret n°62/DF/289 du 26 juillet 1962). Les premiers enseignements se sont déroulés dans les bâtisses de l’actuel deuxième campus ou Annexe. En octobre 1967, fut inauguré le Campus principal. Elle est devenue la Faculté des Sciences de l’Université de Yaoundé I après la réforme universitaire de 1993 avec les décrets 93/027 et 93/036 du 19 janvier 1993 du Président de la République portant respectivement dispositions communes aux universités d’Etat et organisation administrative et académique de l’Université de Yaoundé I.

Structure administrative

La structure administrative de la Faculté des Sciences comprend, outre le Doyen qui en assure la direction et la coordination de l’ensemble des Services : une Assemblée de Faculté, un Conseil de Faculté et des Services administratifs..

Le Doyen est assisté de trois vice-doyens :

  • Un vice-doyen chargé de la Programmation et du Suivi des Activités Académiques ;
  • Un vice-doyen chargé de la Scolarité, des Statistiques et du Suivi des Étudiants ;
  • Un vice-doyen chargé de la Recherche et de la Coopération.

 

Les Services administratifs sont composés de :

  • Une Division administrative et financière ;
  • Une Division des affaires académiques, de la scolarité et de la recherche.

 

Peuvent être admis à s’inscrire à la Faculté des Sciences en première année d’études les Camerounais et les étrangers qui en font la demande, sans distinction d’âge, de sexe ou de religion.

Les enseignements à la Facultés des Sciences se donnent sous trois formes :

  • Les cours magistraux (CM) ;
  • Les travaux dirigés (TD) ;
  • Les travaux pratiques (TP)

Faculté des Sciences de l'Éducation

Po. Box Yaounde, Cameroon
(237)
(237)

La Faculté des Sciences de l’Éducation de l’Université de Yaoundé I a été créée sous les auspices de la Réforme universitaire de 1993, avec les décrets 93/027 et 93/036 du 19 janvier 1993 du Président de la République portant respectivement dispositions communes aux universités d’État et organisation administrative et académique de l’Université de Yaoundé I. La Faculté voit finalement son ouverture définitive aboutir en 2013.

Structure administrative

La structure administrative de la Faculté des Sciences de l’Éducation comprend, outre le Doyen qui en assure la direction et la coordination de l’ensemble des Services : une Assemblée de Faculté, un Conseil de Faculté et des Services administratifs.

Le Doyen est assisté de trois vice-doyens :

  • Un vice-doyen chargé de la Programmation et du Suivi des Activités Académiques ;
  • Un vice-doyen chargé de la Scolarité, des Statistiques et du Suivi des Etudiants ;
  • Un vice-doyen chargé de la Recherche et de la Coopération.

 

Les Services administratifs sont composés de :

  • Une Division administrative et financière ;
  • Une Division des affaires académiques, de la scolarité et de la recherche.

 

Peuvent être admis à s’inscrire à la FALSH en première année d’études les Camerounais et les étrangers qui en font la demande, sans distinction d’âge, de sexe ou de religion.

Les enseignements à la Faculté des sciences de l’Éducation se donnent sous trois formes :

  • Les cours magistraux (CM) ;
  • Les travaux dirigés (TD) ;
  • Les travaux pratiques (TP)

Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales

Po. Box 1364 Yaounde, Cameroon
(237) 222 31 12 24, (237) 222 31 05 86, (237) 222 03 88 43
(237) 222 31 12 24

Mission-Objectifs Institutionnels

La Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales est un établissement de l’Université de Yaoundé 1 qui a pour mission la formation de personnels de santé de haut niveau, adaptés au contexte national et international. Mais son rôle s’étend au-delà de la formation des médecins généralistes. Plusieurs autres professionnels de la santé y sont formés, notamment des médecins spécialistes, des pharmaciens, des chirurgiens dentistes, des techniciens biomédicaux et médicosanitaires.

Le profil des diplômés est celui de praticiens polyvalents nantis de solides connaissances scientifiques et d’une orientation en santé publique. Selon les disciplines, ils sont capables de prestations sanitaires sur le plan du diagnostic, du traitement, de la réhabilitation et de la promotion de la santé. Ils sont également capables de faire des propositions à visée préventive pour l’individu, la famille et la collectivité et de participer à l’éducation sanitaire des malades et de leur famille. Ils doivent pouvoir s’occuper de leur formation continue et du recyclage des personnels de l’équipe sanitaire. Ils doivent enfin et contribuer au progrès des sciences de la santé par la recherche appliquée et fondamentale.

PRINCIPES DIRECTEURS DE LA FORMATION

Le curriculum innovant reste basé sur 6 piliers

Créé en 1993 à la faveur de la réforme universitaire, cet établissement de l’Université de Yaoundé 1 a succédé au Centre Universitaire des Sciences de la Santé (CUSS). À son ouverture, le curriculum innovant du CUSS avait attiré l’attention de la communauté internationale et incité le PNUD à financer pour la première fois une école de médecine en partenariat avec l’OMS. Aussi, malgré le changement d’appellation, les six idées forces qui ont posé les fondements du CUSS constituent encore aujourd’hui la base du curriculum de la FMSB:

  • La formation des personnels sur place dans les zones écologiques réelles, garante de la pertinence du choix des problèmes prioritaires de santé étudiés ;
  • L’orientation de la formation non seulement vers la santé de l’individu mais aussi celle de la famille et de la collectivité ;
  • La formation multidisciplinaire d’équipes de santé;
  • L’enseignement intégré ;
  • La nécessité de poser les bases d’une recherche opérationnelle et fondamentale pertinente ;
  • La volonté d’allier des traditions d’enseignement différentes et de promouvoir le bilinguisme.

Le développement des compétences

Actuellement, les programmes de la FMSB sont orientés vers une approche par compétences. Ces compétences sont l’expertise clinique, la communication, la collaboration, l’apprentissage autonome et le professionnalisme. Pour les médecins, l’expertise clinique est la compétence centrale qui les distingue des autres professionnels.

École Normale Supérieure

Po. Box Yaounde, Cameroon
(237)
(237)

L’ENS est un établissement supérieur pour les études centrées sur l’éducation. Elle comporte 14 département d’enseignement. Elle confère des diplômes nationaux (DIPES 1, DIPES 2, DIP. CO et DIPEN). En plus des divers services administratifs, elle abrite une ciré, un restaurant et des équipement de sport. Pour une recherche optimale, le campus est irrigué par le wifi libre d’accès aux étudiants et enseignants.

 Par son recrutement sélectif, elle est l’une des meilleures écoles de formation au Cameroun. Cet état de choses transparaît à travers l’emploi des diplômés de l’ENS dans tous les secteurs liés au développement du pays.

Des étudiants étrangers ont la possibilité de poursuivre une partie ou la totalité de leur cursus universitaire à l’ENS. Elle accueille également de nombreux enseignants-chercheur étrangers dans le cadre de colloques et autres rencontres universitaire qui y sont organisés.

Notre histoire

Créée par décret n° 61/186 du 03 septembre 1961, l’ENS est la première institution d’enseignement supérieur du Cameroun. Intégrée à l’Université fédérale du Cameroun par décret N° 62/df/372 du 08 octobre 1962, elle reçoit comme mission initiale de former rapidement et en quantité suffisante des professeurs de l’enseignement secondaire général. Cette première mission est bien vite complétée par une deuxième, compte tenu de l’urgence et des besoins de l’époque, celle de la formation des inspecteurs de l’enseignement primaire.
Afin de couvrir les besoins de l’ensemble du territoire national, il est créé par arrêté N° 49/B1/91/MEJEC/DES du 20 septembre 1969 l’annexe de l’ENS de Bambili dont la mission est de former les professeurs du premier cycle de l’enseignement secondaire pour les régions anglophones.
Le décret 88/328 du 28 septembre 1988 lui attribue de nouvelles missions.

À sa création elle accueillait quelques départements qui fort heureusement ont augmenté au fil du temps. Actuellement l’ENS est riche de 14 départements.

Nos missions

La mission principale de l’ENS est la formation des professeurs de l’enseignement secondaire général. Elle se décline en :

  • La formation des professeurs de l’Enseignement secondaire général, des professeurs de l’enseignement normal et des conseillers d’orientation ;
  • La promotion de la recherche fondamentale, en général celle de la recherche pédagogique en particulier la formation continue et la formation à distance ;
  • Le recyclage et le perfectionnement du personnel enseignant y compris les enseignants nommés aux fonctions d’inspecteurs pédagogiques.

 

L’ENS prépare donc:

  • Au diplôme de professeur de l’Enseignement secondaire premier et deuxième grade (DIPES I et DIPES II) ;
  • Au diplôme de professeur de l’Enseignement normal premier et deuxième grade (DIPEN I et DIPEN II) ;
  • Au diplôme de conseiller d’orientation scolaire, universitaire et professionnelle (DIPCO).

Nos departements

  • Anglais
  • Biologie
  • Chimie
  • Français
  • Géographie
  • Histoire
  • Informatique
  • Langues et cultures camerounaises
  • Langues étrangères
  • Lettres classiques
  • Mathématiques
  • Philosophie
  • Physique
  • Sciences de l’éducation

École Nationale Supérieure Polytechnique - ENSP

Po. Box Yaounde, Cameroon
(237) 222 22 45 47
(237) 222 22 45 47

Historique & Description

L’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique(ENSP) a été créée le 04 juin 1971 pour former les cadres techniques, et de développer ses recherches pour appuyer le développement du pays.

A cet effet, deux sortes de formations avaient été mises en place : l’une dite formation courte d’une durée de trois ans, sanctionnée par un diplôme d’ingénieur des travaux; et l’autre dite formation longue, d’une durée de cinq ans et sanctionnée par un diplôme d’ingénieur de conception.

Les spécialités à l’origine étaient Electronique, Electromécanique et Automatique et Génie Civil, en formation courte, et en formation longue, Génie Civil, Electromécanique.

Depuis 1991, l’ENSP a arrêté avec la formation courte et a conservé uniquement la formation longue. Les cinq spécialités de formation à l’ENSP se font sur deux cycles : le premier cycle d’une durée de deux ans offre aux étudiants un enseignement de base en mathématiques, en sciences physiques et en sciences de l’ingénieur; le second cycle encore appelé cycle de spécialité d’une durée de trois ans forme les étudiants dans le métier. A ce jour (2015), l’ENSP a formé plus de 3300 ingénieurs.

Chaque année, L’ENSP organise le concours d’entrée au niveau I et le concours d’entrée au niveau III. Ces nouvelles admissions contribuent au renouvellement des effectifs à concurrences de 15% pour la troisième année de 85% pour la première année. Les étudiants admis au concours d’entrée au niveau I sont suivis au sein du Département de Mathématiques et Sciences Physiques (MSP) qui couvre la première et la deuxième année de la formation. Au terme de ces deux années, se pose le problème de l’orientation des élèves admis en troisième année vers les autres Départements pour la deuxième phase de formation à la profession d’Ingénieur.

Cette orientation en troisième année est menée par le Département MSP, sous la supervision du Directeur de l’ENSP et du Directeur Adjoint (Directeur des études). La procédure d’orientation des étudiants en troisième année consiste à respecter autant que possible les volontés des élèves dans la limite des capacités d’accueil de chaque département. Ainsi, les étudiants opèrent à six classés par ordre de priorité. En fonction de la capacité d’accueil des différentes filières, les étudiants sont affectés par ordre de mérité. Dans le cas où le premier choix est épuisé, l’étudiant est orienté vers son second choix, ainsi de suite.

Cette méthode a le mérite de pousser les élèves à se surpasser dans leurs travaux tout au long de l’année académique afin de figurer parmi les premiers et de voir ainsi leur choix d’orientation respecté. Ceci évite des recours aux interventions et des cris à l’injustice.

Missions &

Elle a pour mission, la formation des ingénieurs de haut niveau dans six(06) filières de spécialité qui sont :

  • Le Génie Civil ;
  • Le Génie Electrique ;
  • Le Génie Informatique ;
  • Le Génie Industriel ;
  • Le Génie des Télécommunications ;
  • Le Génie Mécanique.

 

Son siège est à Yaoundé au quartier Melen. Ainsi, elle est reconnue comme l’une des meilleures Ecole d’Ingénieurs en Afrique subsaharienne, tant par son importance, sa pluridisciplinarité que la pertinence de ses enseignements. Ainsi, on notera que depuis juin 1971, l’Ecole a connu les évolutions suivantes :

  • De 80% d’expatriés enseignants à la création à plus 80% d’enseignants locaux actuellement
  • De 02 Cycles d’études au départ, à 03 Cycles actuellement;
  • De 03 spécialités à la création, à 06 actuellement.

 

La capacité d’accueil a augmenté, l’ENSP est la première Ecole d’Ingénieur du Pays et de la Sous – Région CEMAC. Plusieurs diplômés de l’Ecole sont à des hauts poste de responsabilité tant dans l’administration Publique que Privée, point d’encrage du grand Projet de mise place d’une Zone Franche Universitaire(ZFU) à vocation régionale au Cameroun. Toutes choses qui doivent contraindre l’Ecole à rester, en rapport aux nouveaux défis qui l’interpellent, sous le label de la qualité et de préserver les précieux rapports qu’elle entretient avec le monde industriel. Car, depuis sa création, l’Ecole a entretenu une coopération efficace et permanente tant avec les grandes entreprises nationales, qu’avec de grandes Ecole et Université de renommée en Afrique et dans le dans le monde.

Par ses stages, l’ENSP multiplie ses relations avec les entreprises, offrant ainsi un enseignement branché sur la réalité et un accès rapide au marché du travail.

Conditions d'entrée

  • L’accès au premier cycle de l’ENSP est conditionné par la réussite à un concours scientifique.
  • Les candidats, titulaires d’un Baccalauréat C, D, E et F ou d’un diplôme reconnu équivalent, sont soumis à une épreuve de Physiques d’une durée de 4 heures et une épreuve de Mathématiques d’une durée de 4 heures aussi.

UIT du Bois - Mbalmayo

Le Recteur de l’Université de Yaoundé I informe le public que le concours d’entrée en première année de la formation initiale à l’Institut Universitaire de technologie du Bois (IUT-Bois) de Mbalmayo, initialement prévu mercredi le 07 septembre 2016 par décision du Ministre de l’Enseignement Supérieur, est reporté au samedi 1er octobre 2016.

Disponible au téléchargement

Ressources

Écoles doctorales

La formation au niveau postgraduate est animée dans 4 Ecoles Doctorales ainsi qu’il suit:

1. Centre de Recherche et de Formation Doctorale en « Arts, Langues et Cultures », Site web

  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Langues et Littératures », Programme
  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Arts, Cultures et Civilisations »

 

2. Centre de Recherche et de Formation Doctorale en « Sciences Humaines, Sociales et Educatives »

  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Sciences Humaines et Sociales »
  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Sciences de l’Education et Ingénierie Educative »

 

3. Centre de Recherche et de Formation Doctorale en « Sciences, Technologies et Géosciences », Site internet

  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Mathématiques, Informatique, Bioinformatique et Applications »
  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Sciences de l’Ingénieur et Applications »
  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Physique et Applications »
  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Chimie et Applications »
  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Géosciences et Applications »

 

4. Centre de Recherche et de Formation Doctorale en « Sciences de la Vie, Santé et Environnement »

  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Sciences de la Vie »
  • Unité de Recherche et de Formation Doctorale en « Santé et Environnement »